Posté le

Qu’est-ce que MingArtes?

Une micro-entreprise de commerce solidaire

Créée le premier mai 2016, MingArtes est née de l’intention de créer des liens inter-culturels entre la Colombie et la France.
Cette entreprise est la matérialisation d’un rêve qui fusionne trois passions :

Lire la suite

Posté le

Nos partenariats

Crear Escuela

Peu de temps après la naissance de MingArtes, nous avons eu le plaisir de découvrir le travail de Crear Escuela, dont nous partageons les valeurs et les principes. Depuis 2013, cette association toulousaine mène des projets de développement à la Guajira dans trois domaines : l’éducation, l’art et l’environnement.

Lire la suite

Posté le

La mochila wayuu

Ce qui marche avec soi

« La Mochila », c’est un sac de fabrication artisanale fait à la main par des femmes de la communauté indigène wayuu. Il a une signification spéciale car dans leur langue, le wayuunaiki, le sac est appelé « susu », ce qui veut dire : ce qui marche avec soi. La technique de tricotage, habituellement le crochet, ou « ganchillo », est une pratique ancestrale qui s’apprend au cours d’un des rituels de la communauté.

Lire la suite

Posté le

Premières Actions

Principe

Comme vous le savez sans doute déjà, l’un des principes fondamentaux de MingArtes est de convertir une partie du prix de nos ventes en une aide utile pour les communautés indigènes avec lesquelles nous collaborons.
Voici donc quelques photos de ce que MingArtes a pu faire en Colombie grâce à vous et aux ventes réalisées en France.

Lire la suite

Posté le

Premier voyage

La vie quotidienne

Dans ce premier voyage, nous avons parcouru les territoires de la basse Guajira et de la Guajira centrale. Nos pas nous ont menés dans les villes de Riohacha, Barrancas, Maicao et Uribia. Plus exactement dans les rancherias Shariman, Matww, Patsuralii, Hato nuevo, et Yotojoroin.

Lire la suite

Posté le

Tricoter la vie

Un art ancestral

Pour les Wayuu, tricoter fait partie de la légende de Welker (araignée), d’un savoir-faire propre à leur culture pour un artisanat à l’usage personnel. Actuellement, celui-ci est la seule activité commerciale qui leur permet de gagner leur vie. C’est pourquoi ils se doivent d’y consacrer de plus en plus de leur temps. La vie des Wayuu dépend de leurs mains et leurs yeux et, même lorsque la fatigue oculaire se fait sentir ils doivent toujours trouver la force de créer et continuer.

Lire la suite

Posté le

Luttes et territoire

Cerrejon

Les étoiles commencent à apparaître, la nuit tombe et les esprits nous observent, les paroles vont et viennent, histoires de joie, de tristesse, de lutte, et de mort. Dans ces beaux paysages se trouve un monstre qui n’appartient ni à un mythe ni à une légende. Il est réel, c’est une ombre noire qui gangrène la terre, couvre le territoire de poussière de charbon, vole l’eau et ne laisse que la sécheresse sur son passage.

Lire la suite

Posté le

Les acteurs de MingArtes – Partie 1

La plus grande diversité culturelle d’Amérique latine

Notre envie de développer ce projet de commerce solidaire implique de trouver des partenariats avec les populations indigènes de Colombie. Ce pays est reconnu pour avoir la plus grande diversité culturelle d’Amérique latine, car il y a environ 87 groupes ethniques répartis sur 32 départements, ainsi qu’à Bogotá, la capitale. Il y a également 64 langues autochtones.

Lire la suite

Posté le

Les objectifs de MingArtes

Nos objectifs ne sont pas focalisés sur le chiffre d’affaire ou les bénéfices.

Contrairement à une entreprise classique, l’aspect commercial de notre entreprise n’est présent que pour subvenir aux besoins requis pour atteindre nos véritables buts. Ceux-ci sont les véritables objectifs de MingArtes sur lesquels tous nos efforts se concentrent et correspondent également à nos différentes étapes de fonctionnement.

Lire la suite